Ceci est un résumé orienté (je ne garde que les parties qui m'intéressent personnellement) de l'article Beat Generosity Burnout de la Harvard Business Review.

Les personnes généreuses sont les gens les plus importants de toute organisation, mais c’est aussi ceux qui risquent le plus d’être touchés par un [[burn-out]]. Souvent, on confond la générosité et le fait d’être un paillasson : on croit qu’être gentil, c’est être disponible en permanence.

75% à 90% de l’aide dans les organisations est réactive : on a besoin de quelque chose, l’autre personne répond au besoin. Le problème, c'est que c’est la meilleure recette du burnout si on répond toujours au besoin.

Éviter le burn-out

On peut se donner des objectifs :

L'essentiel est donc, non pas de régler les problèmes des autres, mais de trouver qui peut le mieux les régler et ensuite de mettre les personnes en contact.

Une étude a regardé les mécanismes de la [[générosité]]. Elle s'attendait à voir le plus de bonheur chez les groupes qui en faisaient preuve un peu chaque jour. En fait, ce sont les groupes qui en font beaucoup, une fois de temps en temps, qui avaient le plus de bonheur supplémentaire. Faire un acte gentil par jour n'améliorera pas votre humeur, parce que c'est un tout petit détail de votre journée. Mais si vous passez deux heures chaque mardi à aider d'autres personnes autour de vous, là, vous aurez vraiment le sentiment de faire une différence.

Pour gagner du temps, vous pouvez aussi construire une bibliothèque de réponses aux questions régulières. Au lieu de réécrire le même conseil, vous pouvez préparer des templates et des documents utiles. Ça aidera mieux les autres ET ça vous fera gagner du temps.

Gérer les égoïstes

Les Donneur·euses ont conscience que vous demander de l'aide, c'est prendre votre temps. Ces personnes vont donc tout faire pour qu'il soit facile de leur répondre.

Les Preneur·euses sont le genre de personne qui vous envoie un message pour vous demander si "vous avez cinq minutes pour s'appeler aujourd'hui", envoient plusieurs messages de rappel et insistent pour que vous les rencontriez d'une façon qui les arrange, alors que c'est vous qui leur rendez service.

Quand vous savez que la personne en face est égoïste, ne perdez pas votre temps à faire preuve de trop de générosité. Essayez de leur demander un service en échange, qu'ils devront vous rendre ou rendre à quelqu'un d'autre qui vous a demandé de l'aide.